LETTRE OUVERTE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE GUINÉENNE.

Chers nous nouveaux députés, je me réjouis de prendre une bonne fraîche et épaisse haleine pour vous adresser à travers ces lignes mes mots les plus humblement réfléchis tout citoyen conscient des enjeux politiques et sanitaires qui rongent notre pays devrait le faire.

En effet, ce n’est un jeu pour personne, ce que notre pays traverse depuis longtemps. À l’issue des élections législatives du 22 Mars 2020, vous avez été ceux dont le choix du peuple fut porté pour juguler son destin funeste des cinq (5) autres prochaines années.

À cet endroit le pays tout entier a observé hier, Mardi 21 Avril 2020, dans l’hémicycle la rentrée de la session parlementaire et qu’à l’issue de cela nous avons été ravis de porter toute notre attention sur le déroulement du vote du président de la chambre parlementaire guinéenne.

Sur ce, cet humble choix que le peuple guinéen vous a octroyé n’est pas synonyme de réussite parfaite ou de maîtrise totale de la situation alarmante de notre pays. Il n’est point aussi un laisser-aller et le laisser-faire ; d’ailleurs il porte sur un combat inlassable contre les fracas de la sottise comme je ne pourrai dire le manque d’application de nos textes de loi ou encore la défense de l’intérêt général du peuple.

Vous n’êtes pas aussi sans le savoir que vous êtes investis dans ces fonctions pour des raisons non pas personnelles plutôt accomplir les tâches les plus brièvement lourdes dont le peuple lui-même se sentira dans les enjeux. Si vous avez siégé dans ces 114 fauteuils, c’est parce qu’on vous croit capables de relever les défis les plus ajustés et assurer de mieux les besoins fondamentaux de la population.

De surcroît, vous devez remplir trois (3) bonnes fonctions qui devrait surplomber les flux de la productivité et raffiner les domaines du développement durable :

1/ vous devez dès à ces instants, avoir les qualités nécessaires pour contrôler les actions gouvernementales, une position délicate qui vous donne le plein pouvoir de mener un contrôle technique et strict respect de la gestion du pouvoir à travers ses feuilles de route pour le développement de notre pays.

2/ vous devez de même être des garanties ou des garants pour défendre les intérêts généraux de la population guinéenne, tout en acceptant de mener une quête assidue et promulguer des politiques publiques et privées afin d’assurer sa survie mais aussi satisfaire ses besoins primaires et secondaires s’il le faut.

3/ en fin, vous devez avoir la capacité de proposer des textes de loi relatifs aux réalités et conditions de vie de la population guinéenne soumis à l’exécutif pour qu’ils soient (textes) mieux exécutés afin d’assurer une meilleure vie cette population.

En fin, j’allais terminer, sachez que ces charges sont plus lourdes que vous ne pouvez l’imaginer. Elles sont d’ailleurs la vie de toute une population d’environ 12.000.000 d’habitants et remplir celles-ci(charges) ne sont pas une chose facile. Alors soyez les premiers à respecter ces lois et voyez avant tout l’intérêt de la nation guinéenne.

Qu’Allah vous assiste dans vos nouvelles fonctions et qu’il vous éloigne des actions insensées envers le pays. Amine !

Mohamed Soumah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s